La traversée

Buenos dias a todos!

Bien bien bien, continuons la suite des aventures…

Nous étions donc à Guerrero Negro, où nous avons abondonné nos vélos à Raul. De là, nous avons donc décidé de prendre le bus pour La Paz (au sud de la Baja California). On a eu une très mauvaise surprise en voyant le prix des billets, soit environ 125$CA chacun, pour faire 750 km de bus… Heureusement, on a appris un peu plus tard que les bus et les prix plus élevés en général en Baja California sont dûs au tourisme de masse (américain) et à la localisation presque insulaire de la Baja.

Donc rendu à La Paz, il nous fallait traverser la mer de Cortez pour se rendre sur le continent. Nous pensions prendre un traversier, mais les prix nous on fait changer d’idée (encore un 100$ par personne)… On a donc usé d’un truc qu’un autre voyageur rencontré aux States nous avait donné: faire du pouce en voilier! Pour cela, on s’est rendu à la marina, et il s’avérait que la chose était très commune. Il nous a suffit de poser une annonce sur un babillard disant que l’on désirait traverser, le plus tôt possible et que nous étions prêt à apprendre ou à faire des corvées. Très vite, on a reçu un e-mail d’un capitaine, Jim Lussier (de grands-parents québécois), qui nous invitait à venir le rencontrer. Après s’être assuré qu’on allait pas trop se taper sur les nerfs à passer quelques jours ensemble dans cet espace contigu, on s’est entendu pour se revoir le soir suivant, pour passer une première nuit sur le bateau avant le départ le matin suivant.

Donc, après seulement 4 jours dans la très belle ville de La Paz (mais vraiment très très touristique), nous étions en route pour Mazatlan, gratuitement!!! La traversée a été remplie de rebondissements! D’abord, il faut dire que Jim donne aussi des cours de voile parfois, il était donc très à l’aise de nous enseigner et de nous laisser la barre assez souvent! Le premier jour, il a  pris ça relax et on est seulement sorti de La Paz pour aller s’encrer dans une autre baie, qui nous permettrait de partir plus facilement le lendemain matin. Il fallait aussi qu’on s’habitue un peu à être en mer. La première nuit fût tout de même mouvementée, et Jim s’est aperçu la journée suivante qu’il avait perdu une voile qui était restée sur le pont (toutes les voiles ne sont pas toujours montées, car on peut changer la voile selon le type de vent), pas de chance, car c’était sa meilleure voile… Puis après s’être mis en route, il s’est aussi rendu compte que le moteur ne fonctionnait plus, nous ne devrions que conter sur le vent…. La première journée, ça allait, on avait vraiment beaucoup de vent, même que c’était assez mouvementé. Normalement, s’il y a juste assez de vent, on peut mettre le pilote automatique pour se reposer un peu, mais là, on a dû se relayer à la barre pour que tout le monde puisse se reposer. On a eu ce temps pour 1 jour et 1 nuit environ. Le lendemain, c’était plus calme, juste assez pour mettre le pilote auto. En plus, on avait jeter une ligne à pêche à la mer, et, quelle bonne surprise… on avait attrapé un beau gros thon!!! (malheureusement c’est Jim qui a la photo, il devrait nous l’envoyer plus tard…) Donc Max s’est fait un plaisir de nous préparer ça pour dîner, souper, et re-dîner (et il restait encore le 3/4)!!! En tout cas, après cette journée de vent plutôt parfait, le vent a complètement lâcher durant la nuit… vers 2h du matin, plus rien! Il ne restait que 15 miles (20-25 km) pour atteindre la rive, mais on était coincé là! Heureusement, vers les 11h du matin, on a réussi à avoir un peu de vent pour faire du 2-3 noeuds (5-6 km/h)… On a donc réussi à arriver à Mazatlan vers les 18h, mais il restait une dernière épreuve: entrer dans la marina sans moteur! Jim pensait bien qu’on y arriverait grâce à notre élan, mais juste avant la marina on devait tourner puis il y avait un gros rocher qui nous a complètement coupé le vent… on était revenu à faire du surplace, à 500m de la marina, au pire endroit possible, soit dans le chenal principal de tous les bateaux, incluant le méga traversier…. Heureusement, 2 bateaux de pêcheurs mexicains sont venus à notre rescousse et nous ont tiré jusqu’à l’intérieur de la marina, juste à temps pour qu’il fasse encore clair, et juste avant la sortie du méga-traversier!!! Ensuite, on s’est régaler de thon frais sur BBQ, préparé par chef Maxime qui n’a rien perdu de ses talents de cuisto!!!! On a passé une dernière nuit sur le voilier, puis le lendemain matin on a fait nos adieux à Jim et on est redescendu sur la terre ferme (avec des provisions de thon bien entendu!).

Voilà pour la traversée! Toute une épopée!!

Malheureusement je suis sur un MAC, et je n’y connais rien, alors je ne vais pas ajouter de photos, mais je vais vous en mettre bientôt. (J’en ai quand mêmes rajouté quelques unes à l’article Baja California, c’était des photos déjà chargées).

Je vous fait un autre article très bientôt sur la suite, car nous sommes maintenant à Mexico City!!

Hasta pronto!

Caro et Max

xxx

Max et Jim ont pêché un gros poissou!!!

Max et Jim ont pêché un gros poissou!!!

Le cuisto à l'oeuvre!

Le cuisto à l’oeuvre!

Et on se régale!!!

Et on se régale!!!

Terre en vue

Terre en vue

Les hommes sont sérieux

Les hommes sont sérieux

...

...

Les hommes à la barre... ou c'est le pilote auto?!

Yéééé!

Yéééé!

Catégories : Uncategorized | Poster un commentaire

Navigation des articles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :